Réservé aux abonnés

"On aurait pu être un peu plus ensemble"

07 août 2015, 15:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8785594.jpg

Jacques Ansermet a énormément milité pour le oui à la fusion. Pour l'ancien syndic de Chéserex, le refus de sa commune n'est pas une claque. "Pour notre village, tout va bien, la fusion aurait représenté un pas en avant pour toute la région. Il a le droit de tourner le dos à la région. L'information qu'elle a donnée ce jour est qu'elle entend se développer toute seule. Il y a eu un bel engouement pour la piscine, maintenant Chéserex se replie, parce qu'elle a l'impression qu'elle a assez donné. Elle n'a rien perdu, elle n'a pas eu envie de partager sa qualité de vie avec les autres. Reste que...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois