Réservé aux abonnés

Oui pour une fusion à 6, mais pas tout de suite!

Les villages "du bas"souhaitent attendre les modifications de lois avant de relancer le processus d'union.
07 août 2015, 15:05
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8848855.jpg

rhaener@lacote.ch

Jeudi soir, les syndics des neuf villages d'Asse-et-Boiron se retrouvaient pour débriefer, notamment, l'échec du processus de fusion du 25 janvier. L'occasion également de se pencher sur une potentielle nouvelle démarche d'union des six communes "du bas" ayant soutenu le processus. Une chose était certaine: Chéserex, Gingins et La Rippe ne relanceront pas la machine, selon les résultats spécifiques des urnes. Mais qu'en est-il donc d'Arnex, Borex, Crassier, Eysins, Grens et Signy? Syndic de Crassier, Serge Melly rapporte les décisions prises: "Les communes sont persuadées qu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois