100'000 places d'accueil pour les réfugiés arrivant par les Balkans

La création de 100'000 places d'accueil a été décidée pour faire face à l'afflux de migrants arrivant par les Balkans. La moitié de ce contingent sera installée en Grèce.
26 oct. 2015, 06:55
/ Màj. le 26 oct. 2015 à 16:42
Des réfugiés près de la frontière austro-slovène.

Les pays concernés par un afflux massif de migrants arrivant en Europe par les Balkans ont décidé dimanche de créer 100'000 places d'accueil pour mieux juguler cet afflux. La moitié sera installée en Grèce, a annoncé le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Athènes a promis d'ouvrir suffisamment de centres d'accueil pour héberger 30'000 réfugiés d'ici à la fin de l'année, tandis que le haut commissariat des Nations unies aux réfugiés fournira, lui, 20'000 places supplémentaires.

Remerciements à la Grèce

"Nous allons accroître les capacités d'accueil de 100'000 places en Grèce et dans la partie occidentale des Balkans", a déclaré Jean-Claude Juncker.

"Je salue le premier ministre grec pour son engagement à accroître les capacités d'accueil en Grèce", a ajouté M. Juncker. Le président de la Commission européenne avait convoqué dimanche à Bruxelles un mini-sommet réunissant les dirigeants de plusieurs pays d'Europe centrale et des Balkans particulièrement exposés à l'afflux de migrants.

A cette occasion, l'Union européenne a fait part de sa crainte de voir les passeurs organiser un nouvel itinéraire maritime pour les migrants entre l'Albanie et l'Italie si les frontières terrestres se ferment dans cette région.