Réservé aux abonnés

A Alep, dans les ruines de la vieille ville dévastée

Les armes se sont tues, les joyaux abîmés de la cité sont à nouveau accessibles.
26 déc. 2016, 23:07
/ Màj. le 27 déc. 2016 à 00:01
epa05688004 A handout photo made available by official Syrian Arab News Agency (SANA) shows destruction in Zabadia and Salah Eddin district in Aleppo, Syria, 23 December 2016 (issued 25 December 2016). The Syrian General Command of the Army and the armed forces on 22 December 2016 announced the return of security and safety to the city of Aleppo after its liberation.  EPA/SANA / HANDOUT ATTENTION EDITORS: EPA IS USING AN IMAGE FROM AN ALTERNATIVE SOURCE AND CANNOT PROVIDE CONFIRMATION OF CONTENT, AUTHENTICITY, PLACE, DATE AND SOURCE. HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES SYRIA CONFLICT ALEPPO

Sous la neige, Karam revient à la grande mosquée des Omeyyades. «C’est la première fois depuis cinq ans», sourit cet adolescent, «je suis à la fois content et triste.» Depuis quelques jours, avec le départ des rebelles des quartiers est de la grande ville du nord de la Syrie, les armes se sont tues. L’un des joyaux d’Alep est de nouveau accessible, mais la mosquée est fortement abîmée.

Les insurgés, qui luttent pour le départ de Bachar el-Assad, tenaient l’édifice depuis quatre ans. «C’était parfois des combats d’homme à homme», se souvient un soldat qui boit un thé brûlant sous les arcades. «L...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois