Affaire Petraeus aux Etats-Unis: l'ex-maîtresse a honte

L'ex-maîtresse de David Petraeus, l'ancien patron de la CIA, a honte et est anéantie par l'affaire.
06 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
In the frame grab from C-SPAN Book TV video taken Feb. 6, 2012, author Paula Broadwell speaks to an audience about the book she co-authored, "All In: The Education of General David Petraeus," at the Politics and Prose bookstore in Washington. The scandal that brought down CIA Director David Petraeus started with harassing emails sent by his biographer and paramour, Broadwell, to another woman, and eventually led the FBI to discover he was having an affair, U.S. officials told The Associated Press on Saturday, Nov. 10, 2012. Petraeus quit Friday, Nov. 9, after acknowledging an extramarital relationship. (AP Photo/C-SPAN Book TV)

Paula Broadwell, l'ex-maîtresse de David Petraeus, dont la révélation de la liaison avait entraîné la démission du directeur de la CIA, ressent de la "culpabilité et de la honte", a confié son frère à un tabloïde américain. Elle est "anéantie" par l'affaire, selon lui.

Elle "est incroyablement désolée pour la douleur qu'elle a causée à son mari, à sa famille, à la famille Petraeus. Elle assume la responsabilité de ses actes et sait qu'elle a fait une erreur", affirme dans un entretien à "People magazine" le frère de la biographe du général à la retraite.

Paula Broadwell cherche dorénavant à se concentrer sur sa famille et à protéger ses enfants, a-t-il précisé.

Mme Broadwell fait l'objet d'une enquête du FBI pour des courriers électroniques anonymes de menace envoyées à une autre femme. Lors de l'enquête, les policiers ont découvert qu'elle avait entretenu une liaison avec David Petraeus.

Au cours de ses investigations, le FBI a également mis la main sur des documents classifiés que Paula Broadwell n'est pas censée posséder. Rien n'indique à ce stade que c'est le directeur de la CIA qui les lui a fournis.