Afghanistan: Obama annonce le maintien de 8400 soldats jusqu'en 2017

Le président américain Barack Obama a annoncé le maintien de 8400 soldats jusqu'en 2017, à savoir la fin de son mandat. "Les talibans restent une menace (...) Les forces de sécurité afghanes ne sont pas encore aussi fortes qu'elles devraient l'être", a-t-il déclaré mercredi.
06 juil. 2016, 18:38
/ Màj. le 06 juil. 2016 à 18:44
Barack Obama a annoncé mercredi le maintien de 8400 soldats en Afghanistan jusqu'à la fin de son mandat, début 2017.

Barack Obama a annoncé mercredi le maintien de 8400 soldats en Afghanistan jusqu'à la fin de son mandat, début 2017. Le président américain juge que son successeur à la Maison Blanche pourra ainsi s'appuyer sur des bases solides.

Les autorités américaines s'étaient jusqu'ici engagées pour le maintien de 5500 soldats sur un petit nombre de bases, parmi lesquelles Bagram (près de Kaboul), Jalalabad (est) et Kandahar (sud).

La vaste intervention militaire déclenchée après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis s'est officiellement achevée fin 2014. Elu en 2008 sur la promesse de mettre fin aux deux guerres d'Irak et d'Afghanistan, Barack Obama a néanmoins été contraint d'ajuster à plusieurs reprises le calendrier de retrait des troupes.

"Les talibans restent une menace (...) Les forces de sécurité afghanes ne sont pas encore aussi fortes qu'elles devraient l'être", a souligné M. Obama lors d'une déclaration depuis la Maison Blanche en présence du chef du Pentagone, Ashton Carter, et du chef d'état-major interarmées, le général Joe Dunford.

 

Soutien adapté

"Maintenir nos troupes à ce niveau spécifique nous permettra d'apporter un soutien adapté aux forces afghanes pour leur permettre de continuer à s'améliorer", a-t-il poursuivi. "Je ne laisserai pas l'Afghanistan être utilisé comme un repaire pour terroristes".

"La décision que je prends aujourd'hui permettra à mon successeur de s'appuyer sur des fondations solides pour continuer à enregistrer des progrès en Afghanistan", a expliqué Barack Obama.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a immédiatement salué cette annonce sur Twitter. Il juge qu'elle est "un signal fort" de l'engagement de l'Alliance dans la durée. Barack Obama participera jeudi en Pologne au sommet de l'Otan.

Conseil et assistance

Début juin, l'administration s'était résolue à donner une aide militaire au gouvernement afghan en laissant plus de marge aux forces américaines pour intervenir dans les combats contre les insurgés. Officiellement, elles restent cantonnées à la mission de conseil et d'assistance des forces afghanes.

Les premières discussions directes entre le gouvernement de Kaboul et les talibans avaient eu lieu en juillet 2015. La deuxième session avait été reportée sine die après l'annonce de la mort du fondateur du mouvement taliban, le mollah Omar.

Les insurgés font du retrait des quelque 13'000 militaires étrangers toujours déployés en Afghanistan une condition préalable à la reprise de ces négociations. Plus de 2300 soldats américains ont perdu la vie dans l'intervention en Afghanistan.