Afghanistan: otages de l'ONG suisse Medair libérés par l'Otan

Suite à une opération des forces de l'Otan, les quatre membres de l'ONG suisse Medair retenus en otage en Afghanistan ont été libérés dans la nuit de vendredi à samedi.
06 août 2015, 09:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
af

Les quatre membres de l'ONG suisse Medair retenus en otage en Afghanistan depuis une dizaine de jours ont été libérés dans la nuit de vendredi à samedi suite à une opération des forces de l'Otan. Cinq des ravisseurs ont été tués au cours du raid, ont indiqué samedi l'Alliance atlantique.

Parmi les otages se trouvaient deux femmes médecins, une Britannique et une Kényane de 28 et 26 ans respectivement, ainsi que deux collaborateurs afghans de Medair. Un cinquième otage afghan a également été libéré.

Tous "ont été libérés par les forces de l'OTAN à l'aube alors qu'il faisait encore nuit, de la grotte où ils étaient retenues" à Shahrbuzurg, dans le Badakhshan, province du nord-est montagneux afghan, a déclaré un porte-parole de l'Alliance.

Feu vert de Londres

Les forces britanniques ont pris part à l'opération à laquelle le Premier ministre David Cameron avait donné son feu vert, a indiqué le ministère britannique des Affaires étrangères.

"Helen et ses collègues ont été libérés par les forces de l'Isaf, dont des soldats britanniques, au cours d'une opération minutieusement préparée et coordonnnée," a précisé le ministère dans un communiqué.

Les deux femmes ont été accueillies à l'ambassade de Grande Bretagne à Kaboul, tandis que leurs collègues afghans sont repartis dans leur familles dans le Badakhstan, a précié le ministère. On ignore si une rançon a été réclamée par les kidnappeurs.

Version afghane

"Cinq ravisseurs ont été tués pendant l'opération. Les otages sont en bonne forme", avait plus tôt indiqué un officiel afghan, Lal Mohammad Ahmadzai, porte-parole des forces de sécurité provinciales, qui avait attribué la conduite de l'opération aux forces spéciales afghanes.

Le chef de la police provinciale, Sakhidad Haidar, avait de son côté déclaré qu'il s'agissait d'une opération menée conjointement avec la force de l'OTAN déployée en Afghanistan, et que le commando avait été héliporté jusqu'à la maison où les otages étaient retenus.

Les cinq otages, dont quatre travaillant pour l'ONG suisse Medair, avaient été enlevés le 22 mai, en rentrant à cheval d'une visite sur des projets humanitaires de l'ONG dans la région de Ragh, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière tadjike.

Isaf satisfaite

Le général John Allen, commandant des forces américaines en Afghanistan et de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) s'est félicité de la libération des otages.

"La mission de ce matin, conduite par les forces de la coalition, illustre notre engagement collectif et inébranlable à la défaite des taliban", a-t-il dit.

Medair travaille depuis 1996 en Afghanistan, où l'ONG emploie désormais 190 personnes, dont 15 étrangers, pour des projets se situant dans les provinces montagneuses du Badakhshan et de Bamiyan (centre).

Le Badakhshan est une zone très montagneuse de la chaîne de l'Hindu Kush, qui s'étend du centre de l'Afghanistan au nord du Pakistan. En août 2010, huit médecins britanniques avaient été tués dans cette province.