Angela Merkel: "Moscou cherche à exploiter les faiblesses de l'Ukraine"

La chancelière allemande Angela Merkel a estimé jeudi que la Russie cherchait à tirer parti des faiblesses de l'Ukraine. Elle évoque de nouvelles mesures de l'Europe si la Russie continue à déstabiliser le pays.
07 août 2015, 13:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
2058657901

"L'intégrité territoriale de l'Ukraine ne peut être remise en question", a déclaré la chancellière allemande Angela Merkel, dans un discours prononcé jeudi devant le Bundestag. Selon elle, au lieu d'agir en partenaire en faveur de la stabilité, la Russie cherche à tirer parti des faiblesses de l'Ukraine.

La chancelière a aussi assuré que la situation dans la presqu'île de Crimée n'était pas comparable à ce qui s'est passé avec le Kosovo, province de Serbie qui a proclamé son indépendance en 2008.

Si Moscou continue à déstabiliser l'Ukraine, les dirigeants de l'Union européenne seront prêts à prendre de nouvelles mesures en plus des sanctions déjà adoptées lors du conseil européen de Bruxelles, a continué Angela Merkel.

Les forces russes ont pris le contrôle des points stratégiques de Crimée, où le parlement, à majorité pro-russe, s'est prononcé pour le rattachement à la Russie. Un référendum doit avoir lieu dimanche dans la presqu'île sur cette décision.