Réservé aux abonnés

Ankara affirme vouloir lever l’état d’urgence

12 oct. 2016, 23:04
/ Màj. le 13 oct. 2016 à 00:01
Turkish President Recep Tayyip Erdogan speaks during a meeting on Islam in Eurasia in Istanbul, Tuesday, Oct. 11, 2016. Erdogan says his country is determined to take part in a possible operation to recapture the Iraqi city of Mosul despite objections from Iraq, adding to tensions between the two neighbors. Erdogan on Tuesday also said Turkish troops would not withdraw from a base in northern Iraq near Mosul, where they are training anti-IS fighters Iraqi, saying the Turkish army would not take orders from Baghdad.(Kayhan Ozer, Presidential Press Service, Pool photo via AP) Turkey Iraq

Le ministre turc des affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu a déclaré hier à Strasbourg que la Turquie lèverait l’état d’urgence dès que la situation sera «pleinement normalisée» dans le pays. Mais il a souligné que la menace sur les institutions du pays persistait.

La semaine dernière, le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Nils Muiznieks, avait exhorté Ankara à mettre fin «dès que possible» à l’état d’urgence instauré après le putsch de juillet. «Je comprends bien que vous soyez inquiets», a indiqué Mevlüt Cavusoglu lors d’un discours devant l’Assemblée parlementaire du Co...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois