Après les ravages de l'ouragan Matthew, Haïti est frappée par le choléra

Le malheur des Haïtiens n'est pas venu seul. Après avoir été ravagée par l'ouragan Matthew, l'île est voit une épidémie de choléra se profiler. L'assainissement des eaux est donc une priorité.
14 oct. 2016, 13:19
/ Màj. le 14 oct. 2016 à 13:22
L'approvisionnement en eau potable est crucial pour empêcher l'augmentation des personnes touchées et la hausse d'autres maladies.

Environ 480 cas suspects de choléra ont été observés en Haïti en quatre jours après le passage de l'ouragan Matthew. L'OMS a appelé vendredi à Genève à oeuvrer pour garantir un assainissement de l'eau.

Avant l'ouragan Matthew, 28'000 cas avaient été observés dans ce pays depuis début 2016, a dit devant la presse une porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'approvisionnement en eau potable est crucial pour empêcher l'augmentation des personnes touchées et la hausse d'autres maladies.

 

 

L'OMS a aussi réussi à garantir un stock d'un million de doses de vaccin. Elles seront acheminées en Haïti. Une évaluation doit être lancée dès ce week-end sur les régions et les personnes à atteindre en priorité. Depuis 2013, 400'000 personnes ont été vaccinées.

Certaines zones sont toujours inaccessibles, a affirmé de son côté une porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM). Il prévoit de possibles largages de produits de première nécessité. Pour le moment, 30'000 personnes ont déjà pu recevoir de la nourriture, a encore souligné la porte-parole. Au total, seuls 5% de l'appel d'urgence lancé par l'ONU ont été financés.