Asiana Airlines cesse ses vols vers Fukushima dès octobre

Par peur des radiations Asiana Airlines, une compagnie aérienne sud coréenne ferme sa liaison vers Fukushima dès octobre.
07 août 2015, 11:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
181351695

La deuxième compagnie aérienne sud-coréenne, Asiana Airlines, cessera dès octobre ses vols charters vers Fukushima au Japon. Sa décision résulte de crainte de radiations suite à la catastrophe nucléaire de mars 2011, a-t-elle annoncé mercredi.

La compagnie opère actuellement deux liaisons mensuelles avec Fukushima, dans le cadre d'un accord qui expire fin septembre et qui ne sera pas renouvelé.

"Le service cessera en octobre et nous déciderons ensuite de la durée de cet arrêt (du service) en fonction des conditions", a déclaré une porte-parole de la compagnie. "Les passagers sont inquiets et nous suivons attentivement toutes les informations sur les niveaux de pollution nucléaire à Fukushima".

La compagnie d'électricité Tokyo Electric Power (Tepco) a indiqué mardi qu'un réservoir avait laissé s'échapper 300 tonnes d'eau radioactive qui s'est répandue en flaques et dans le sol de la centrale nucléaire japonaise accidentée. Tepco tente de pomper ce liquide pour éviter une extension de la contamination du site.

L'opérateur se débat depuis mars 2011 pour faire face aux conséquences de l'accident survenu à la centrale Fukushima Daiichi (220 km au nord-est de Tokyo), à la suite d'un très violent séisme suivi d'un tsunami.