Attaque du Westgate à Nairobi: quatre suspects inculpés

Quatre hommes ont été inculpées lundi au Kenya. Suspectés d'avoir participé à l'organisation de l'attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi, le 21 septembre, ils nient en bloc.
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les preneurs d'otages ont brûlé des matelas pour faire diversion et tenter de s'échapper.

Quatre personnes ont été inculpées lundi pour leur participation présumée à l'organisation de l'attaque islamiste contre le centre commercial Westgate de Nairobi, en septembre dernier. C'est ce qu'annoncent les documents judiciaires lus par le tribunal devant lequel ils ont comparu.

Ces quatre suspects ont tous nié les charges retenues contre eux: soutien à un groupe terroriste, entrée illégale sur le territoire kényan et obtention frauduleuse de documents d'identité.

La Cour a ordonné leur maintien en détention pour sept jours supplémentaires, le Parquet ayant demandé un délai pour de plus amples investigations sur la tuerie, qui a fait au moins 67 morts et une vingtaine de disparus.

"Non coupable"

Selon l'accusation, les quatre accusés sont somaliens et ont obtenu illégalement des papiers kényans. Pprésentés sans avocat devant la Cour, ils ont simplement plaidé "non coupable", sans entrer dans les détails de leur défense.

Le samedi 21 septembre à la mi-journée, un commando islamiste avait attaqué le Westgate, tirant sans discernement sur les commerçants et les clients de ce centre commercial haut de gamme de la capitale kényane, avant de se retrancher à l'intérieur.

L'attaque a été déclarée terminée après près de 80 heures de siège.

Les membres du commando, estimé à quatre personnes seulement, sont présumés avoir tous péri durant l'assaut. Les autorités pensent avoir retrouvé leurs corps dans les ruines de la partie du centre commercial qui s'est effondrée après un violent incendie déclenché par les combats entre forces spéciales kényanes et les assaillants, mais l'identification des cadavres est toujours en cours.