Attentat de Nice: la France entame 3 jours de deuil national

La France entame samedi trois jours de deuil national après l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 morts, dont 10 enfants, tués par un Franco-Tunisien. Les liens de ce dernier avec l'islamisme radical sont sujets à caution. Dans la matinée, 3 personnes ont été arrêtées.
16 juil. 2016, 09:59
/ Màj. le 16 juil. 2016 à 10:03
La France entame samedi trois jours de deuil national après l'attentat de Nice.

 

Le président François Hollande a décrété trois jours de deuil national, à partir de samedi en France, où des rassemblements de solidarité se poursuivaient. Une minute de silence sera observée lundi à 12h00 dans le pays.

 

 

 

L'enquête s'attache à déterminer les motivations du tueur. Pour le Premier ministre Manuel Valls, "c'est un terroriste sans doute lié à l'islamisme radical d'une manière ou d'une autre" qui a lancé son camion jeudi soir sur une foule rassemblée pour la Fête nationale.

Toutefois, à la question "Est-ce que ce soir vous êtes en mesure de nous dire qu'il est lié à l'islam radical", son ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a répondu "non" sur la chaîne TF1.

Arrestations

Le tueur, père de famille de 31 ans, est décrit par ses voisins à Nice comme n'ayant aucune pratique religieuse affichée, taciturne, violent notamment envers son ex-femme, voire comme un déséquilibré.

Trois personnes ont été arrêtées samedi matin à Nice, a-t-on appris de source policière.

Les enquêteurs cherchent à déterminer l'auteur de la tuerie a pu bénéficier de complicités.

Les arrestations de samedi ont eu lieu dans deux endroits distincts de la ville, précise-t-on de source policière.