Attentat de Nice: les liaisons avec la Suisse maintenues

Suite à l'attentat survenu à Nice dans la soirée du 14 juillet, l'aéroport de la ville française reste ouvert et les liaisons avec la Suisse sont inchangées. Par ailleurs, Swiss a mis en place un dispositif d'échange de billets pour les passagers ayant prévu un voyage à destination ou depuis Nice d'ici la fin du mois.
15 juil. 2016, 11:39
/ Màj. le 15 juil. 2016 à 19:28
Les vols prévus dans la journée, opérés par les compagnies EasyJet et Swiss, sont maintenus.

Les liaisons entre la Suisse et Nice ne sont pour l'heure pas perturbées. Ni les aéroports du pays ni les CFF n'ont constaté de problèmes.

L'aéroport de Nice reste ouvert, a indiqué vendredi à l'ats une porte-parole de l'aéroport de Genève. Les vols prévus dans la journée, opérés par les compagnies EasyJet et Swiss, sont maintenus. "A priori, pour l'instant, il n'y a pas de retards", a-t-elle ajouté. Les vols jusqu'à midi sont partis normalement.

Rien à signaler non plus du côté de Zurich et Bâle, où opèrent respectivement Swiss et EasyJet.

Billets échangeables

Swiss a par ailleurs mis en place un dispositif d'échange de billets pour les passagers ayant prévu avant le 14 juillet un voyage à destination ou depuis Nice d'ici la fin du mois. Ceux-ci ont la possibilité de modifier gratuitement leurs réservations et de fixer une nouvelle date de voyage jusqu'au 30 septembre au plus tard.

Cette disposition est valable pour l'ensemble des compagnies aériennes du groupe Lufthansa, précise la compagnie. Swiss propose 28 et 12 vols hebdomadaires à destination de Nice au départ de respectivement Zurich et Genève.

La compagnie à bas coût EasyJet a pour sa part annoncé que les passagers ne souhaitant pas voyager sur des vols pour et de Nice "ce matin" pouvait demander un remboursement ou un transfert.

EasyJet opère jusqu"à 40 vols hebdomadaires entre la Suisse et Nice, dont jusqu"à 26 depuis Genève (5 aujourd"hui) et jusqu"à 14 depuis Bâle (2 aujourd"hui), précise le communiqué.

En ce qui concerne les transports ferroviaires, les CFF indiquent n'avoir pour le moment aucune information de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF). Mais aucune répercussion sur le trafic ferroviaire en Suisse n'a été enregistrée, a précisé une porte-parole des CFF.