Attentat-suicide à Maiduguri: au moins huit morts

Une kamikaze se serait glissée parmi un groupe de réfugiés arrivant dans la ville nigériane de Maiduguri avant de déclencher ses explosifs.
22 nov. 2015, 21:43
/ Màj. le 23 nov. 2015 à 06:36
La ville de Maiduguri compte environ 2,6 millions d'habitants.

Huit personnes ont été tuées et sept blessées dimanche dans un attentat-suicide perpétré par une femme à Maiduguri, grande ville du nord-est du Nigeria. Le bilan a été confirmé par un responsable de l'Agence de gestion des situations d'urgence (Nema) et par l'armée.

La kamikaze, âgée d'une vingtaine d'années et "déguisée en réfugiée", "s'est glissée" parmi un groupe de réfugiés arrivant dans la ville. Alors qu'ils étaient "arrêtés à un poste de contrôle" en banlieue de Maiduguri, la kamikaze "a déclenché ses explosifs", a déclaré le coordinateur local de la Nema, Mohammed Kanar.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais porte la marque du groupe islamiste Boko Haram. Celui-ci recourt fréquemment à des kamikazes, notamment des femmes et parfois des enfants.

Maiduguri compte environ 2,6 millions d'habitants, dont 1,6 million de réfugiés, selon l'ONU. La ville a été frappée sept fois par des attentats en octobre, et 54 personnes avaient péri au total.