Attentats de Paris: les magasins en centre-ville subissent une baisse de fréquentation

Les commerces d'habillement situés en centre-ville font état d'une baisse de fréquentation de 20 à 30% en France depuis les attaques du 13 novembre.
22 nov. 2015, 12:07
/ Màj. le 22 nov. 2015 à 12:09
Les grands magasins parisiens avaient déjà indiqué jeudi subir une chute de leur fréquentation.

Les magasins d'habillement de centre-ville ont enregistré une baisse de fréquentation de 20 à 30% en France depuis les attentats du 13 novembre, a indiqué dimanche Bernard Morvan, président de la Fédération nationale de l'habillement.

"On constate une baisse sur les villes partout en France, du Nord au Sud de l'Est à l'Ouest, de 20 à 30% de fréquentation dans les centres-villes", a-t-il déclaré sur RTL. Cette fédération représente 50'000 boutiques indépendantes, dont 6000 en Ile-de-France.

"Certains magasins peuvent comptabiliser les passages à l'entrée des magasins, on sait donc dire précisément qu'il y a une chute de fréquentation depuis samedi dernier", a-t-il précisé. "Notre besoin c'est que la ville soit sécurisée, que les rues commerçantes soient sécurisées avec plus de présence policière dans les villes", selon lui.

M. Morvan a rappelé que sa fédération a été reçue vendredi à Bercy, l'occasion d'aborder les questions de sécurité et de demander dans le même temps à ce que le secteur bancaire soit "vigilant et indulgent". Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron tient lui lundi matin une réunion sur les délais de paiement.

M. Morvan a par ailleurs adressé une lettre ouverte à la secrétaire d'État à la consommation, Martine Pinville, pour demander notamment une "grande campagne publicitaire pour soutenir le commerce indépendant de centre-ville et plus généralement tout le commerce".

Les grands magasins parisiens avaient déjà indiqué jeudi subir une chute de leur fréquentation, de l'ordre de 30% pour le Printemps et de 50% pour les Galeries Lafayette.