Au moins 15 morts dans un attentat suicide antichiite à Bagdad

Un attentat suicide à la voiture piégée a frappé lundi le siège d'une fondation religieuse chiite dans le centre de Bagdad. L'attaque a fait au moins 15 morts et une cinquantaine de blessés, selon des responsables de sécurité et religieux.
06 août 2015, 09:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le centre-ville de Bagdad a été fortement touché par la détonation.

Quinze personnes ont été tuées et 65 blessées, a précisé un  responsable du ministère de l'Intérieur. Le vice-directeur de la  fondation visée, cheikh Sami al-Massoudi, a de son côté avancé un  bilan de 15 morts et de plus de 50 blessés.

Une troisième source médicale a pour sa part évoqué un bilan de 18 morts et plus de 50 blessés.

L'attentat visait l'administration en charge de la gestion des sites religieux chiites d'Irak, où cette confession est majoritaire. Cette institution est actuellement en conflit avec son équivalente sunnite au sujet du contrôle d'un important mausolée musulman à Samarra (110km. au nord de Bagdad).

Ce nouvel attentat intervient après une série d'attaques à la bombe qui ont fait au moins 17 morts et 57 blessés le 31 mai à Bagdad.

La violence a décru en Irak ces dernières années mais reste quasi-quotidienne: 132 personnes ont péri dans des attaques au cours du seul mois de mai selon les statistiques officielles.