Au moins 3 Suisses sont morts dans une avalanche en Norvège

Quatre personnes sont mortes, dont au moins trois Suisses, et une cinquième est portée disparue au sein d'une expédition franco-suisse emportée par une avalanche ce lundi dans le nord de la Norvège, selon le Département fédéral des affaires étrangères .
05 août 2015, 16:05
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
avalanche_key

Selon les indications du Département fédéral des affaires  étrangères (DFAE), une avalanche a emporté six personnes d'un groupe  de douze. Parmi ces six personnes, cinq sont de nationalité suisse  et une de nationalité française. A l'heure actuelle, une personne a  été retrouvée vivante, quatre personnes ont été retrouvées mortes et  une personne est encore portée disparue, selon le communiqué du DFAE.

Un membre du groupe composé de six personnes, cinq Suisses et de  leur guide français, a pu être retiré vivant de la coulée de neige,  ont aussi confirmé les autorités norvégiennes. Ce survivant, dont on  ignorait dans l'immédiat l'état de santé, a été hospitalisé.

«Nous continuons à chercher la sixième personne. Son radio- émetteur a été localisé», a déclaré à l'AFP Astrid Nilsen, une  responsable de la police de Tromsoe (nord). Une trentaine de  secouristes aidés par des chiens et des hélicoptères ont été  déployés pour participer aux recherches des randonneurs qui, selon  toute vraisemblance, se déplaçaient à ski.

Moyens très importants

La police a annoncé que l'avalanche s'était produite en début  d'après-midi à environ 1000 mètres d'altitude sur la montagne dite  Sorbmegaisa dans la municipalité de Kaafjord. Elle a emporté six  membres d'une expédition qui comptait au total 12 personnes, à  savoir deux groupes chacun formé de cinq Suisses et d'un guide  français.

«Le guide du groupe qui a échappé à l'avalanche a mis les autres  membres de sa cordée en sécurité et est retourné sur les lieux de  l'avalanche pour participer aux recherches», a indiqué Antoine  Gosset, premier secrétaire à l'ambassade de France à Oslo.

L'avalanche a provoqué le déploiement de moyens très importants,  y compris des chasseurs F-16 qui ont participé aux observations.  «Les conditions de recherche sont bonnes», a précisé à l'AFP Irene  Skaue, une porte-parole du Centre de secours de Bodoe. Les  avalanches sont chose assez courante en Norvège à cette période de  l'année quand les blocs de neige se fragilisent sous les premiers  rayons du soleil.