Réservé aux abonnés

Avec Van der Bellen, l’Autriche dit non à l’extrême droite

Le candidat écologiste a assez nettement battu celui du FPÖ.
04 déc. 2016, 23:29
/ Màj. le 05 déc. 2016 à 00:01
Alexander Van der Bellen, rechts, und Norbert Hofer am Sonntag, 04. Dezember 2016, bei einem TV-Einstieg anlaesslich der Bundespraesidenten Stichwahl-Wiederholung in Wien. (APA/HARALD SCHNEIDER) BP-WAHL:  VAN DER BELLEN / HOFER

«Je souhaite féliciter Alexander Van der Bellen pour ce succès», a sobrement déclaré, hier, le secrétaire général du Parti de la liberté (FPÖ), Herbert Kickl, à la télévision publique. C’est par ces mots que le responsable du parti d’extrême droite autrichien a reconnu la défaite de son candidat Norbert Hofer dans la course à la présidentielle autrichienne. Selon les premières projections de la télévision publique, le candidat indépendant, ex-écologiste, était crédité de 53,6% des voix.

Le deuxième round de cette élection, qui a déjà eu lieu cet été, connaît donc le même épilogue. Alexander Van...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois