Réservé aux abonnés

Ban Ki-moon s’en prend aux Etats

Le secrétaire général a dit au revoir à Genève hier.
03 oct. 2016, 23:39
/ Màj. le 04 oct. 2016 à 00:01
UN Secretary-General Ban Ki-moon says goodbye after the press conference, at the European headquarters of the United Nations in Geneva, Switzerland, Monday, October 3, 2016. (KEYSTONE/Magali Girardin) SCHWEIZ UNO BESUCH BAN KI-MOON

L’ONU ne fonctionne que si les Etats font preuve de «volonté politique». De la Syrie au Yémen et des migrants au désarmement, le secrétaire général Ban Ki-moon a dit hier au revoir à Genève en accusant ses membres. De son aveu même, cette visite était a priori la dernière à Genève, dans un Palais des Nations qui est sa «seconde maison», après dix ans de mandats.

Après un concert dimanche soir, Ban Ki-moon aura planté un arbre de deuxième génération d’Hiroshima, allumé le jet d’eau et rencontré de nombreux acteurs de la Genève internationale.

Devant la presse, il a exprimé sa déception après le ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois