Réservé aux abonnés

Bo Xilai passionne la Chine

07 août 2015, 11:43
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Le dirigeant chinois déchu Bo Xilai, dont le procès tient en haleine la Chine, a accusé hier son ex-chef de la police d'avoir menti sur la violente altercation qui avait précipité leur chute retentissante. Il a auparavant admis pour la première fois avoir lui-même commis "des erreurs" . L'audience a été ajournée à aujourd'hui.

"Wang Lijun a menti durant ce procès. Son témoignage n'est absolument pas digne de confiance" , a attaqué Bo Xilai, 64 ans, jugé depuis jeudi pour corruption, détournement de fonds et abus de pouvoir dans un tribunal de l'est de la Chine.

Durant son témoignage, le ch...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an