Boeing: fragilisé par la crise du 737 MAX, le directeur général démissionne

Dennis Muilenburg, directeur général de Boeing depuis 2015, a démissionné lundi. Cette décision intervient dans un contexte de crise après le crash de deux Boeing 737 MAX. Il est remplacé par David Calhoun, président du conseil d’administration.
23 déc. 2019, 15:29
/ Màj. le 23 déc. 2019 à 15:58
Boeing a accepté la démission de Dennis Muilenburg. (Archives)

Le patron exécutif de Boeing Dennis Muilenburg, en difficulté depuis des mois en raison de la crise du 737 MAX, a démissionné, a annoncé lundi l’avionneur américain, estimant qu’un changement à la direction est indispensable pour restaurer la confiance dans le groupe.

Les fonctions de M. Muilenburg avaient déjà été réduites en octobre. Celui-ci avait en effet perdu son titre de président du conseil d’administration au profit de David Calhoun, un directeur indépendant. C’est précisément ce dernier qui le remplacera à partir du 13 janvier, a détaillé Boeing.

«Le directeur financier de Boeing, Greg Smith, exercera les fonctions de directeur général par intérim pendant la brève période de transition», a ajouté le groupe.

Un changement de direction était nécessaire pour restaurer la confiance dans la société.
Communiqué de Boeing

«Le conseil d’administration a décidé qu’un changement de direction était nécessaire pour restaurer la confiance dans la société alors qu’elle s’efforce de rétablir les liens avec les autorités de réglementation, les clients et toutes les autres parties prenantes», a commenté Boeing.

Deux accidents de son avion vedette, le 737 MAX, en moins de cinq mois ont plongé Boeing dans la plus grave crise de son histoire.

par Andy Maître