Cameroun: le bilan de l'accident de train s'alourdit à 70 morts

Un accident de train a fait au moins 70 morts, vendredi, à la gare d'Eseka, entre les villes de Douala et Yaoundé.
22 oct. 2016, 16:36
/ Màj. le 22 oct. 2016 à 18:19
Le train reliait les deux grandes villes du Cameroun: Douala et Yaoundé.

Au moins 70 personnes sont mortes vendredi dans le déraillement d'un train bondé assurant la liaison entre les deux plus grandes villes du Cameroun, Yaoundé et Douala, a annoncé samedi le gouvernement camerounais. L'accident a aussi fait plus de 600 blessés.

Le train de la compagnie ferroviaire Camrail, dont l'actionnaire principal est le groupe Bolloré, était parti de la capitale Yaoundé pour rejoindre le port de Douala. L'accident s'est produit vers 11h00 (12h00 en Suisse) près de la gare d'Eseka, à environ 120 km à l'ouest de Yaoundé.

Le gouvernement avait avancé vendredi soir un bilan provisoire de 55 morts et indiqué que 14 personnes étaient toujours coincées dans les carcasses de wagons. "Depuis le dernier bilan, d'autres corps ont été trouvés. Nous sommes à l'heure actuelle à 63 morts et au moins 500 blessés. Le dégagement des décombres se poursuit", a déclaré le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary.

Un ressortissant français figure au nombre des victimes, a fait savoir samedi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, dans un communiqué. Suite à cet accident, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a fait part de sa consternation et exprimé ses condoléances aux proches des victimes ainsi qu'aux autorités camerounaises.

Principal axe coupé

"Il y a eu un bruit sourd. J'ai regardé derrière moi et les wagons derrière nous ont quitté les rails et commencé à s'empiler les uns sur les autres. Il y avait beaucoup de fumée", a dit un journaliste qui voyageait en tête du train.

Avant le départ, ce journaliste a été averti par un employé de la compagnie que huit wagons supplémentaires avaient été ajoutés au train, qui comptait normalement neuf voitures, afin d'embarquer des passagers en plus. On ignore si cet ajout de wagons a joué un rôle dans l'accident.

L'effondrement d'une section de l'autoroute entre Yaoundé et Douala a incité de nombreuses personnes à entreprendre le voyage en train plutôt que par la route. Ces deux incidents, survenus le même jour, signifient que le principal axe de transport du Cameroun est désormais coupé.

 

 

Message de la compagnie

Des photos ont été diffusées sur les réseaux sociaux montrant des wagons renversés près des voies. "Les secouristes sont arrivés et ont retiré des corps des wagons. J'ai compté une quarantaine de corps qu'ils ont extraits, mais je ne peux pas dire s'ils étaient morts ou blessés", a dit une passagère.

Camrail dit avoir envoyé des équipes sur place et précise que des blessés ont été hospitalisés à proximité ou transférés à Douala. Elle a adressé ses condoléances aux familles des victimes via un message sur sa page Facebook.

Un porte-parole du groupe Bolloré a confirmé qu'un accident avait eu lieu, sans plus de détails. Bolloré a connu un autre incident majeur le mois dernier en Afrique lorsqu'un pont sur une ligne ferroviaire qu'il exploite en Côte d'Ivoire s'est effondré sous le poids d'un train de marchandises.