Canada: les deux enfants ont bien été étouffés par un python

Les deux jeunes Canadiens tués lundi dans leur sommeil par un python sont bien morts par asphyxie selon les résultats préliminaires de l'autopsie.
07 août 2015, 11:39
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
FILE - In this Thursday, Jan. 17, 2013 file photo taken in the Florida Everglades, a captured 13-foot-long Burmese python is displayed for snake hunters and the media before they headed out in airboats into the Florida Everglades for the Python Challenge. State wildlife officials say the python hunt was a success is raising public awareness about invasive species which also includes feral cats, black -and-white tegu lizards and Cuban tree frogs. (AP Photo/J Pat Carter, File)

Les résultats préliminaires de l'autopsie pratiquée sur les deux jeunes garçons de cinq et sept ans prétendûment tués le 5 août dans leur sommeil par un python ont été dévoilés. Ils confirment une mort par asphyxie et accréditent la thèse de l'étranglement a indiqué mercredi la Gendramerie royale du Canada (GRC).

Selon les informations relatées par Radio Canada sur sont site internet, d'autres tests seront toutefois nécessaires pour déterminer avec plus de précisions les circonstances du drame qui s'est déroulé à Campbellton, au Nouveau-Brunswick. D'après la GRC, il s'agirait du premier cas de mort d'enfant impliquant un animal exotique au Canada.

Le rapport final de l'autopsie du python n'a pas encore été publié. Les restes de l'animal, actuellement entre les mains d'un vétérinaire du gouvernement provincial, seront détruits.

Premières hypothèses évoquées

Une première tentative d'explication du GRC confirme que le python était enfermé dans l'appartement où se trouvaient les deux victimes. Le reptile aurait réussi a quitter sa cage de verre en se faufilant par un orifice reéià au système de ventilation. Il se serait ensuite déplacé dans le conduit qui aurait cédé lorsque le serpent se trouvait au-dessus du salon, où dormaient les enfants.

Radio Canada évoque également la possibilité que les deux enfants aient pu être considérées comme des proies par l'animal. Les deux enfants étaient allés visiter une ferme la veille du drame où ils ont joué avec des lamas des chèvres et des chevaux. "Les enfants devaient sentir comme de la nourriture pour le serpent", explique Bry Lost, du zoo reptilien d'Indian River, en Ontario.

Hommage

Une cérémonie en mémoire des deux jeunes victimes a rassemblé plus d'un millier de personne mercredi à Campbellton. Une veillée à la bougie a été organisée et des lampions ont été déposés dans un bassin se trouvant à proximité des lieux du drame.