Chili: 1,2 million de compensation pour la famille d'un général tué

La famille d'un général tué sous la dictature Pinochet a été indemnisée à hauteur d'1,2 millions de dollars.
06 août 2015, 10:43
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le general Carlos Prats avait été tué avec son épouse dans l'explosion de sa voiture.

Un tribunal civil a ordonné jeudi à l'État chilien à payer 1,2 million de dollars (1,1 million de francs) à la famille de l'ancien général en chef des armée chiliennes, le général Carlos Prats. Ce dernier avait été tué ainsi que son épouse par la dictature d'Augusto Pinochet en 1974.

Le Conseil de Défense de l'Etat peut faire appel de cette décision acceptant une demande pour dommages moraux des trois filles et des petits-enfants du couple Prats, assassiné dans un attentat à la bombe à Buenos Aires, où ils s'étaient exilés.
 
"C'est une décision importante qui annule la prescription, car il s'agit d'un crime contre l'humanité", a déclaré l'avocat représentant la famille, Luciano Foullioux. La famille du général avait demandé initialement une indemnisation de près de neuf millions de dollars.
 
La justice chilienne a condamné en 2010 à entre 17 et 15 de prison les responsables de la Direction nationale du renseignement (DINA, la police redoutée de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990).
 
Prédécesseur de Pinochet
 
Carlos Prats avait précédé Augusto Pinochet en tant que commandant en chef de l'armée chilienne. Il avait également exercé les fonctions de ministre de l'Intérieur et de la défense au sein du gouvernement du président socialiste Salvador Allende, renversé par le putsch de Pinochet.
 
La dictature d'Augusto Pinochet a causé la mort et la disparition de 3.000 personnes, et 37.000 autres ont été emprisonnées et torturées, selon les organisations de défense des droits de l'Homme.
 
Le général Pinochet, qui a fait l'objet de plusieurs poursuites en justice, est mort en 2006 sans avoir été condamné.