Chine: le fournisseur de viande trichait sur les dates

Afin de pouvoir vendre ses produits après leur date de péremption, un fournisseur de viande chinois les postdatait ou e mélangeait de la viande avariée avec de la viande fraîche. Cinq personnes ont été arrêtées.
07 août 2015, 14:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le scandale a éclaté la semaine dernière à la suite d'un reportage télévisé.

Le fournisseur chinois Shanghai Husi Food, au coeur d'un scandale alimentaire, postdatait certains de ses produits afin de les vendre après leur date normale de péremption, rapporte samedi l'agence de presse officielle Chine nouvelle. La police a arrêté cinq personnes dans le cadre de cette enquête.

Le scandale a éclaté la semaine dernière à la suite d'un reportage télévisé montrant des employés de Shanghai Husi Food - filiale chinoise d'un fournisseur américain, OSI Group - mélanger de la viande avariée avec de la viande fraîche.

Selon Chine nouvelle, l'agence de contrôle des produits alimentaires et des médicaments de Shanghai a découvert que le fournisseur incriminé avait par ailleurs écoulé des lots de viande de boeuf produits en mai 2013 mais portant la date de janvier 2014.

McDonald's, Pizza Hut

D'après Chine nouvelle, Shanghai Husi Food a postdaté 4396 lots et en a vendu 3030. Jusqu'aux révélations de la télévision chinoise, le fournisseur en question avait pour clients plusieurs marques américaines, comme McDonald's et Yum Brands, maison mère de KFC et de Pizza Hut.

La filiale japonaise de McDonald's a annoncé vendredi stopper l'importation et la vente dans l'archipel de tous les produits à base de poulet en provenance de Chine.