Condamné à mort exécuté en Bélarus

L'un des deux hommes condamnés à mort pour un attentat qui avait fait quinze morts dans le métro de Minsk en 2011 a été exécuté, a annoncé samedi une organisation de défense des droits de l'homme. Celle-ci citait la famille du condamné.
05 août 2015, 15:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
prison_bielorussie

«La Cour suprême a envoyé une lettre disant que la peine avait  été exécutée», a déclaré la soeur du supplicié, à l'organisation  Viasna. Au Bélarus, les condamnés sont exécutés d'une balle dans la  nuque.

Le président bélarusse Alexandre Loukachenko avait refusé  mercredi de grâcier les deux hommes, âgés tous deux de 25 ans,  condamnés le 30 novembre 2011 à la peine capitale par la Cour  suprême du Bélarus.

Celui qui a été exécuté a été reconnu coupable d'avoir préparé la  bombe et de l'avoir fait exploser dans une station de métro, et le  second de complicité. L'attentat, le pire depuis l'indépendance du  Belarus, avait été immédiatement attribué par le régime autoritaire  de Loukachenko à des ennemis étrangers et de l'intérieur.

Les deux hommes ont avoué les faits - après avoir subi des  violences selon les organisations des droits de l'homme -, mais  n'ont fait état d'aucun mobile pour l'attentat. Et pendant le  procès, aucune preuve matérielle n'a pu être apportée pour conforter  le verdict. Le premier s'était rétracté, mais pas le second.

Face à l'arrestation rapide des deux hommes, les circonstances de  leurs aveux et le manque total de preuves au procès, certains ont  accusé le régime d'avoir lui-même ordonné l'attentat pour justifier  une répression accrue de l'opposition.