Condamné pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe

Oliviers Burlats, élu Front national, a été condamné à une amende de 3600 francs pour avoir comparé la ministre de la Justice Christiane Taubira à un singe.
07 août 2015, 14:31
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La ministre de la justice française Christiane Taubira est comparée à une guenon sur la couverture du magazine d'extrême droite "Minute".

Un élu d'extrême droite français a été condamné vendredi à 3600 francs d'amende à Annecy. Il avait comparé la ministre de la Justice Christiane Taubira, originaire de Guyane, à un singe. Il n'est pas le premier.

"Je ne comprends pas trop ce qui motive le jugement. J'ai simplement voulu faire de l'humour" a réagi Oliviers Burlats, élu sur la liste du Front national au conseil municipal de Seynod, une petite commune du département de Haute-Savoie dans les Alpes françaises.

Le 16 septembre, Olivier Burlats avait publié dans un tweet la photo d'un singe sur un vélo qui répondait à un tweet précédent concernant la ministre de la Justice, habituée à se déplacer à vélo. Ce tweet avait valu à l'élu d'être suspendu puis exclu du FN, soucieux d'effacer son image de parti raciste.

Une insulte qui se répète

La justice a prononcé plusieurs condamnations dans des affaires similaires visant Mme Taubira, cible privilégiée de l'extrême droite en raison de ses origines et de la loi ouvrant le mariage aux homosexuels qu'elle a fait adopter en 2013. L'hebdomadaire "Minute" a ainsi été condamné le 30 octobre à 10'000 euros d'amende pour une couverture qui l'avait comparée à un singe.

Une ex-candidate Front National aux municipales (exclue elle aussi par son parti) a été condamnée à neuf mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cayenne (Guyane) pour les mêmes motifs.

Egalement visée par l'extrême-droite: la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, d'origine marocaine, qualifiée de "musulmane marocaine" par Minute et d'"Ayatollah" par l'hebdomadaire "Valeurs Actuelles".