Réservé aux abonnés

Confusion autour des sept otages français

Annoncée hier matin, la libération s'est révélée "sans fondement".
07 août 2015, 11:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

La bonne nouvelle a été rapidement démentie. L'annonce, hier, de la libération "sains et saufs" de sept otages français capturés deux jours plus tôt, ne s'est malheureusement pas avérée. Au Quai d'Orsay, le directeur du centre de crise a assuré, dès la fin de matinée, que ces informations étaient "sans fondement". Le gouvernement du ¬Cameroun, où la famille a été enlevée, et les autorités du Nigeria, où les captifs auraient été conduits, ont eux aussi nié toute libération. Une information, diffusée par l'AFP, avait expliqué, tôt le matin, que les captifs avaient été retrouvés "abandonnés" ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an