Découverte de cinq cadavres accompagnés de menaces contre la presse

Les cadavres de cinq personnes abattues par balles ont été découverts mardi dans l'ouest du Mexique. Les dépouilles étaient accompagnées d'un message de menaces du cartel des Zetas contre la presse.
05 août 2015, 16:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
mexico

"Près des cinq corps avaient été placées trois cartes sur lesquelles les Zetas revendiquent le crime et préviennent les journalistes qu'ils doivent calmer leurs ardeurs", a rapporté le responsable de la sécurité publique de l'Etat, Elias Alvarez, ajoutant qu'aucun média en particulier n'était visé.

Les cadavres, présentant des impacts de balles au niveau de l'abdomen et de la tête, ont été trouvés près d'un toril dans la localité de Tinaja, à environ 400 kilomètres à l'ouest de Mexico.

Cette découverte survient quelques jours après celle du corps de la journaliste Regina Martinez, 35 ans, retrouvée morte le 28 avril à son domicile de Xalapa, capitale de l'Etat de Veracruz, avec des traces de strangulation. Elle venait de réaliser des reportage sur les actions des narcotrafiquants et la corruption des autorités locales par le crime organisé.

Son employeur, la célèbre revue Proceso, avait peu après dénoncé "un climat clair d'hostilité contre l'exercice du journalisme indépendant et critique", climat pas seulement démontré par des assassinats de journalistes - environ 80 en dix ans selon l'ONU - mais aussi par l'autocensure et l'exil auxquels ils sont souvent contraints.

Les Zetas sont un groupe criminel créé dans les années 90 par d'anciens militaires d'élite et qui s'est d'abord mis au service du cartel du Golfe. Après leur rupture avec cette organisation de narcotrafiquants, les Zetas ont travaillé à leur propre compte, non seulement dans le trafic de drogue, mais aussi dans le trafic d'immigrants et le racket.