Réservé aux abonnés

Deux membres d'Aube dorée abattus en pleine rue

Un double assassinat relance l'inquiétude sur la dégradation démocratique et sur l'insécurité.
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7507925.jpg

.

Il est 19h vendredi lorsque deux jeunes membres du parti Aube dorée sont assassinés, un autre blessé grièvement, devant le siège d'un bureau du parti néonazi à Athènes. Emmanuel Kapelonis avait 22 ans, Georges Fountoulis 27 ans et Alexandre Gerontas, le survivant, 29 ans. Les tireurs professionnels descendus de leur moto de grosse cylindrée les ont abattus froidement. Avant de repartir à bord d'une voiture volée conduite par un complice. Les faits choquent tant par la fulgurance que par la violence de l'acte. Douze balles tirées en dix secondes. A la tête d'abord, puis à l'estomac et finalem...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an