Egypte: La mobilisation se poursuit - un mort

Des contestataires continuaient samedi de demander la fin du pouvoir militaire place Tahrir au Caire et des échauffourées ont éclaté avec des policiers. Un manifestant a été tué, a indiqué une source médicale.
03 août 2015, 20:16
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
caire2_

L'incident s'est produit lorsque la police anti-émeutes a attaqué à coup de grenades lacrymogènes des manifestants hostiles au pouvoir militaire qui ont campé toute la nuit devant le siège du gouvernement pour protester contre la nomination d'un nouveau Premier ministre par l'armée. Des manifestants ont répliqué avec des pierres et cocktails molotov.

Des centaines de protestataires continuaient de camper sur la place symbole de la contestation égyptienne. Certains d'entre eux se sont dirigés samedi matin vers le bâtiment abritant le parlement situé non loin de là, pour protester contre la nomination de Kamal Ganzouri au poste de Premier ministre.

Ils estiment que la désignation de ce septuagénaire ne rompt pas avec l'ère Moubarak, car il a exercé les fonctions de chef du gouvernement de 1996 à 1999.

"A bas, à bas le maréchal!" scandaient des contestataires sur la place Tahrir, à côté de leurs tentes, allusion à Mohammed Hussein Tantaoui, qui dirige le Conseil suprême des forces armées (CSFA).