Egypte: un écolier battu à mort par un enseignant

Un élève de 12 ans est mort dimanche des suites des coups portés samedi par son maître d'école. Les châtiments corporels sont monnaie courante dans les écoles égyptiennes où les cas de violence sur enfant sont en augmentation ces dernières années.
07 août 2015, 15:10
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'écolier, en classe de CM2 dans un établissement du Caire, est mort dimanche.

Un écolier âgé de 12 ans est décédé dimanche en Egypte après avoir été battu par un enseignant, à l'heure où la maltraitance des enfants prend des proportions inquiétantes dans le pays. L'instituteur a été suspendu, selon le ministère de l'Éducation, qui a annoncé l'ouverture d'une enquête.

Les châtiments corporels sont monnaie courante dans les écoles égyptiennes, où la négligence des autorités a également entraîné fin 2014 la mort d'au moins deux enfants, qui ont péri dans des accidents dus à des équipements en mauvais état.

L'écolier, en classe de CM2 dans un établissement du Caire, est mort dimanche, "après avoir été battu la veille", a annoncé le ministère de l'Education nationale dans un communiqué. Le ministère n'évoque pas les motifs de l'instituteur.

Le corps de l'écolier porte les marques d'une blessure au crâne, a indiqué le directeur du département médico-légal Hicham Abdel Hamid, précisant que l'enfant a souffert d'une hémorragie cérébrale.

50% des cas de violence

Entre début 2014 et la fin octobre, les violences sur les enfants ont augmenté de 55% par rapport à la moyenne des trois années précédentes, indiquait en décembre le Conseil national pour l'enfance et la maternité (Cnem), qui dépend du ministère de la Famille. Il précisait que 50% des cas de violence ont été recensés dans des écoles.

En septembre, le directeur d'un orphelinat au Caire a été condamné à trois ans de prison pour avoir brutalisé des mineurs. Une vidéo sur internet le montrait en train de battre des enfants, qui s'enfuient en hurlant.