Réservé aux abonnés

Elections boudées par les jeunes

Ballottés par la crise, ils ont suivi de loin la campagne et n'attendent pas grand-chose du vote de ce week-end, destiné à élire un nouveau parlement.
07 août 2015, 11:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6837107.jpg

La pluie tombe drue sur le quartier romain de Cassia. Assise sur le divan du salon, dans l'appartement familial qui occupe un entresol humide, Camilla Crocetta contemple les vitres embuées en rêvant d'ailleurs. À 35 ans, cette cuisinière au chômage vit encore chez sa mère et donnerait beaucoup pour voler de ses propres ailes. Depuis dix ans qu'elle s'est lancée dans la vie active, la jeune femme alterne emplois au noir, stages mal payés et contrats précaires. "Les bons mois, je gagne un peu plus de 1000 euros, sourit-elle, un peu lasse. Pas assez pour se payer un logement à Rome, même en co...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an