Réservé aux abonnés

En Patagonie, cinq sociétés sont accusées de pollution massive

Une enquête de Greenpeace révèle un «scandale» causé par cinq compagnies pétrolières, dont Total. Poursuivies en justice par les populations locales, les multinationales auraient déversé, illégalement, des résidus d’hydrocarbures dans d’immenses bassins de stockage.
18 déc. 2018, 00:01
/ Màj. le 18 déc. 2018 à 00:01
DATA_ART_12571347

Une gigantesque «piscine de déchets toxiques» a poussé, ces derniers mois, au nord de la Patagonie argentine. Au terme d’une enquête de plusieurs mois, publiée hier, l’ONG de défense de l’environnement Greenpeace révèle «un scandale de pollution massive» opéré par cinq compagnies pétrolières, dont Total, au sud de l’Argentine, sur le site de Vaca Muerta (réd: vache morte), dans la région semi-désertique de Neuquén. Le groupe pétrolier français, de son côté, se défend de toute pollution volontaire et assure que des «vérifications complémentaires» vont être menées.

Près du village d’Añelo, non lo...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an