Enfants morts écrasés par des armoires: Ikea payera aux Etats-Unis

Après la mort de trois enfants écrasés par des armoires Ikea aux Etats-Unis, le géant suédois de l'ameublement va débourser 50,8 millions de francs qui seront répartis entre les 3 familles.
22 déc. 2016, 17:13
/ Màj. le 22 déc. 2016 à 17:15
Les meubles concernés sont des commodes de la marque Malm, instables lorsqu'ils n'ont pas été fixés au mur.

Le géant suédois de l'ameublement Ikea va payer 50 millions de dollars (50,8 millions de francs) dans le cadre d'un accord à l'amiable aux Etats-Unis après la mort de trois enfants. Ceux-ci avaient été écrasés par des armoires.

Représentant leurs familles, le cabinet Feldman Shepherd a indiqué jeudi que l'accord avait été conclu après le décès de trois enfants âgés de deux ans et prévoit que les 50 millions de dollars seront répartis entre leurs trois familles.

Il stipule également qu'Ikea va verser un total de 100'000 dollars à des hôpitaux pédiatriques et encore 100'000 dollars à une fondation américaine s'occupant de la sécurité des enfants.

Ikea a confirmé qu'un accord avait été trouvé, mais s'est refusé à tout commentaire tant que celui-ci n'a pas été validé par le justice.

Opérations de rappel

Les meubles concernés sont les commodes Malm, qui ont fait l'objet d'opérations de rappel en Amérique du Nord et en Chine. Près de 29 millions de ces meubles ont ainsi été rappelés aux Etats-Unis, 6,6 millions au Canada et 1,6 million en Chine.

L'agence américaine de sécurité des consommateurs (CPSC) avait indiqué en juin que cinq personnes avaient été tuées depuis 1989 et 31 blessées aux lors de 41 accidents au total impliquant ces commodes Ikea.

Selon les autorités américaines, ces meubles sont instables lorsqu'ils n'ont pas été fixés au mur, "posant un risque majeur de basculement (...) qui peut conduire à la mort ou à des blessures graves d'enfants", avait indiqué la CPSC.