États-Unis: la Russie dément avoir des "dossiers compromettants" sur Trump

Alors que les médias américains s'enflamment sur l'existence de dossiers compromettants sur le nouveau président élu, le Kremlin nie fermement détenir de tels documents.
11 janv. 2017, 10:49
/ Màj. le 11 janv. 2017 à 10:50
Les États-Unis accusent la Russie d'influencer l'élection présidentielle.

La Russie n'a pas de "dossiers compromettants" sur le président élu Donald Trump, a affirmé mercredi le Kremlin. Moscou dénonce les accusations des chefs du renseignement américain comme une "falsification totale" destinée à saper les relations avec Washington.

"Le Kremlin ne possède pas de 'kompromat' sur Donald Trump", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. Il utilisait un terme hérité du jargon soviétique qui désignait des informations compromettantes recueillies contre des personnes susceptibles d'être soumises à un chantage.

Réagissant aux révélations de plusieurs médias américains, dont CNN, la présidence russe affirme que les documents qui ont fuité sont des faux fabriqués pour nuire aux relations russo-américaines.

C'est d'une "absurdité totale", a déclaré Dmiri Peskov. Le Kremlin y voit une nouvelle manifestation de "l'hystérie anti-russe" entretenue dans un esprit de "chasse aux sorcières".

Des documents confidentiels non corroborés mais présentés la semaine dernière par les chefs du renseignement américain au futur président des Etats-Unis indiquent que des agents russes détiendraient des informations personnelles et financières compromettantes à son sujet, a-t-on appris mardi soir auprès de deux responsables américains, confirmant des informations d'abord révélées par CNN.