Etats-Unis: selon McCain, Vladimir Poutine serait une plus grande menace que l'Etat islamique

L'homme politique américain et ancien vétéran de la guerre du Viêt Nam, John McCain considère que le président russe, Vladimir Poutine, représente une plus grande menace que l'Etat islamique. Il accuse la Russie de vouloir détruire les fondements de la démocratie et d'avoir commis une ingérence dans les résultats de l'élection américaine.
30 mai 2017, 08:12
/ Màj. le 30 mai 2017 à 08:12
McCain considère la Russie comme le plus grand défi auquel les Etats-Unis ont été confrontés.

Le président russe Vladimir Poutine représente une menace plus grande pour la sécurité mondiale que l'Etat islamique (EI), a estimé le sénateur républicain américain John McCain. Il considère la Russie comme le plus grand défi auquel les Etats-Unis sont confrontés.

L'ancien candidat à la présidentielle américaine de 2008, actuellement en visite en Australie, a estimé que les ingérences présumées de Moscou dans des élections étrangères constituaient un danger pour la démocratie. "Je crois qu'il (Poutine) est la première et la plus importante des menaces, devant l'EI", a-t-il dit lundi soir à l'Australian Broadcasting Corporation.

"Je pense que l'EI peut faire des choses terribles (...) mais ce sont les Russes qui essaient, qui ont essayé, de détruire les fondements mêmes de la démocratie, et notamment de changer le résultat d'une élection américaine", a ajouté le sénateur.

"Je n'ai aucune preuve qu'ils aient réussi, mais ils ont essayé et ils essaient encore. Ils viennent juste d'essayer d'influencer le résultat de l'élection française". "Donc je considère Vladimir Poutine, qui a démembré l'Ukraine, une nation souveraine, qui met la pression sur la Baltique, je considère les Russes comme le plus grand défi auquel nous sommes confrontés."

 

 

M. McCain, un des détracteurs les plus véhéments de Donald Trump au sein du parti républicain, a tenu ces propos au moment où la Maison Blanche est secouée par des révélations sans fin sur l'affaire russe.