Explosion dans une mine en Ukraine: 1 mort et 9 disparus

Un coup de grisou dans une mine de charbon a fait un mort et neuf disparus, dans l'Est rebelle du pays. L'explosion de gaz de méthane a fait s'écrouler une galerie. Vingt ouvriers, au total, se trouvaient sous terre.
04 mai 2016, 14:55
/ Màj. le 04 mai 2016 à 14:57
Les accidents mortels dans les mines ukrainiennes, comme ailleurs en ex-URSS, sont fréquents, souvent causés par la vétusté des infrastructures. (illustration)

Un mineur ukrainien a été tué mercredi et neuf autres sont portés disparus après un coup de grisou dans une mine de charbon dans l'Est rebelle de l'Ukraine, à 40 km de la frontière russe. Vingt mineurs au total se trouvaient dans la mine lorsqu'une explosion de gaz de méthane a fait s'écrouler une galerie.

"Quatre mineurs ont été hospitalisés avec des brûlures. Un corps a été retrouvé, et neuf autres mineurs sont toujours sous les décombres", a expliqué à l'agence de presse officielle de la République autoproclamée de Lougansk, Larissa Aïrapetian, "responsable" du département de la santé. "Les chances de les retrouver vivants sont minces, l'accumulation de gaz est très importante", a-t-elle ajouté.

Le "responsable" de la police dans la République autoproclamée de Lougansk, Igor Kornet, a affirmé que le fonctionnement de la mine était illégal, car elle s'était vu retirer la licence en raison de problèmes de sécurité. "Nous avons ordonné de fermer cette entreprise, mais personne n'a voulu nous écouter", a déclaré M. Kornet, cité par l'agence de presse. Selon les autorités locales, l'explosion s'est produite à une profondeur de 210 mètres sous terre.

Les accidents mortels dans les mines ukrainiennes, comme ailleurs en ex-URSS, sont fréquents, souvent causés par la vétusté des infrastructures ou la violation des règles de sécurité. A Zassiadko, une des plus grandes mines de charbon de l'Ukraine, située près de Donetsk, autre bastion séparatiste de l'Est, un coup de grisou avait provoqué la mort de 33 mineurs en mars 2015.