Explosions à Beyrouth: la Suisse envoie une équipe d’experts pour soutenir l’ambassade

Près de 10 spécialistes de différents domaines vont venir en aide jeudi à l’équipe de l’ambassade suisse à Beyrouth, qui a subi d’importants dégâts après les explosions. Près de la moitié de la ville libanaise a été endommagée.
05 août 2020, 16:49
/ Màj. le 05 août 2020 à 17:09
Jusqu'à 300'000 personnes se sont retrouvés sans domicile à Beyrouth.

La Suisse va envoyer jeudi matin une équipe d’experts au Liban afin de soutenir son ambassade à Beyrouth. Un avion doit décoller de Berne-Belp avec à son bord une dizaine de personnes, dont des ingénieurs, spécialistes en infrastructures, un conseiller en sécurité, un logisticien, un responsable de télécommunications et une psychologue.

Ces personnes viendront soutenir l’équipe de l’ambassade dans ces différents domaines, a indiqué mercredi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). La représentation diplomatique a subi d’importants dégâts. Légèrement blessée, l’ambassadrice de Suisse va bien, compte tenu des circonstances, et reprend le travail mercredi.

 

 

De nombreux bâtiments de la capitale libanaise ayant subi d’énormes dégâts, les ingénieurs en infrastructure détachés par la Confédération pourront aussi apporter leur expertise aux autorités libanaises.

A lire aussi : Beyrouth: jusqu’à 300’000 personnes sans domicile après les explosions

L’Aide humanitaire de la Confédération examine par ailleurs la possibilité d’envoyer sur place une assistance humanitaire, suite à un appel à l’aide international lancé par les autorités libanaises.

Dès mardi soir, le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis et la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga avaient exprimé leur solidarité. M. Cassis avait indiqué que la Suisse était disposée à offrir son aide au Liban.

 

 

A l’heure actuelle, le DFAE ne dispose pas d’informations faisant état d’autres victimes suisses lors de l’explosion. Selon les chiffres, 1500 Suisses sont installés au Liban (80% sont doubles-nationaux). Et une vingtaine de touristes suisses sont annoncés à l’ambassade.

 

 

De son côté, Caritas Suisse a débloqué une première aide d’urgence d’un montant de 100’000 francs et lancé un appel aux dons. L’explosion survenue mardi «frappe un pays déjà au bord de l’effondrement économique et social, et cela en pleine pandémie de coronavirus», explique l’ONG, active au Liban depuis 2012.

L’étranger commence à envoyer de l’aide au Liban

De l’aide provenant de pays étrangers et d’institutions commence à être envoyée mercredi au Liban, au lendemain de deux gigantesques explosions ayant fait au moins 100 morts et des milliers de blessés.

Mardi soir, quelques heures après le drame, le Premier ministre libanais Hassan Diab avait lancé un «appel urgent à tous les pays amis et aux pays frères». Le président français Emmanuel Macron a annoncé dans la foulée sur Twitter l’envoi d’un détachement de la sécurité civile et de «plusieurs tonnes de matériel sanitaire».

 

 

Un responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Michael Ryan a affirmé que l’institution onusienne avait «déjà commencé à expédier des kits de traumatologie et de chirurgie depuis l’entrepôt régional de Dubaï». «Nous avons également des équipes médicales d’urgence prêtes à se déployer», a-t-il ajouté.