Fiennes abandonne sa traversée de l'Antarctique

Sir Ranulph Fiennes ne traversera pas l'Antarctique en hiver. L'aventurier britannique s'est blessé à la main lorsqu'il a voulu rattacher son harnais en enlevant un gant. Par des températures extrêmes, il a instantanément été victime d'engelures.
07 août 2015, 11:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'aventurier doit stopper son expédition.

Sir Ranulph Fiennes, victime d'engelures, a décidé d'abandonner son équipe qui tente une traversée du continent Antarctique en hiver, sans assistance et sans secours possible. L'évacuation de l'aventurier britannique de 68 ans est pour l'instant bloquée par un blizzard persistant.

"Cette décision n'a pas été facile à prendre et c'est, évidemment, une profonde déception pour M. Fiennes et pour ses collègues", indique lundi un communiqué sur le site Internet de l'expédition, intitulée "The Coldest Journey".

L'accident est arrivé lors d'un entraînement à ski de fond par une température de -30 degrés Celsius, a raconté à la BBC Tony Medniuk, de l'équipe de soutien à l'expédition.

"En essayant de rattacher son harnais, il a pensé qu'il n'y arriverait pas comme ça, et il a enlevé un gant dans des conditions de froid extrême, il a exposé sa main au contact avec la neige, ce qui a provoqué des engelures", a-t-il raconté.

-90 degrés Celsius

L'explorateur a demandé son évacuation tant que c'est encore possible, avant le début du redoutable hiver antarctique, où la température moyenne tombe à -70 degrés Celsius, avec des pointes à -90.

Selon le site, un blizzard persistant empêche pour l'instant le transport de l'aventurier en motoneige vers la station Princesse Elisabeth, située à 70 km de l'actuel campement de l'expédition.

Les cinq autres membres de l'expédition ont décidé à l'unanimité de continuer, et de se lancer comme prévu à l'assaut du continent blanc le 21 mars.

"Plus grand explorateur vivant"

L'expédition traversera le plateau polaire, à une altitude moyenne de 3000 mètres. Les aventuriers espèrent tenir une moyenne de 35 km par jour, pour atteindre McMurdo Sound en septembre.

Qualifié par le livre Guinness des records de "plus grand explorateur vivant", M. Fiennes a déjà traversé l'Antarctique à pied et sans assistance en 1992-93, en été.

Il s'est également rendu célèbre en courant sept marathons en sept jours sur les cinq continents, en 2003, et a atteint le sommet de l'Everest à l'âge de 65 ans.