Floride: une fusillade aurait fait un mort et trois blessés à l'université de Florida State

Une nouvelle fusillade a éclaté jeudi matin dans l'université de Florida State, aux Etats-Unis. Selon les premières informations, l'assaillant aurait été tué. Il y aurait trois blessés, dont un se trouve dans un état critique.
07 août 2015, 14:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'un des blessés serait dans un état critique. Le forcené a lui été abattu par la police.

Une fusillade a éclaté jeudi matin, sur le campus de l'université de Florida State, en Floride. Selon les informations relayées par divers médias américains, les étudiants ont reçu rapidement l'ordre de se mettre à l'abri, à l'écart des portes et des fenêtres. 

Sur son compte Twitter, l'université assurait, aux alentours de 8 h 30 (heure suisse) que la zone était sécurisée et que d'autres informations seront données dès que possible. 

 

A 10 heures, l'université a confirmé qu'il n'y avait plus de menace sur le campus.

 

La chaîne "NBC News" rapporte le témoignage d'un étudiant qui se trouvait dans la bibliothèque lorsque les premiers coups de feu ont retenti, vers 00 h 30 (heure locale, soit vers 6 h 30 du matin en Suisse), très tôt jeudi matin. "Tout le monde s'est mis à courir." Avec d'autres camarades, il est parvenu à empruner l'escalier de secours et à quitter rapidement le bâtiment. 20 secondes plus tard, il a entendu une dizaine de coups de feu. "Tout le monde s'est remis à courir. Je n'avais jamais vu autant de gens crier et courir." 

Selon le Washington Post, le forcené a tiré sur la police qui l'a abattu. Trois personnes ont été blessées par balles. Deux d'entre elles au moins ont été admises à l'Hôpital de Talahassee. Selon CNN, l'une des victimes est dans un état critique.

Ces images ont été tournées dans la bibliothèque Strozier de l'université. On y entend un responsable expliquer qu'il y a eu une fusillade dans la bibliothèque. Il demande aux étudiants de rester où ils sont. Il demande aux gens d'appeler la police s'ils sont près d'une personne blessées.