France: 6ème jour de grève dans les aéroports

Les agents de sécurité des aéroports poursuivaient mercredi leur mouvement de grève en France pour la sixième journée consécutive, entraînant quelques retards de vols à l'aéroport parisien de Roissy et suscitant l'inquiétude des autorités à l'approche de Noël.
03 août 2015, 22:25
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
airport

Les files d'attente ont commencé à s'allonger à l'aéroport de Roissy, a constaté une journaliste de l'AFP, les agents poursuivant leur mouvement pour obtenir notamment une hausse de salaire de 200 euros.

Selon Patrick Thouverez, président du syndicat (patronal) des entreprises de sûreté aéroportuaire (Sesa), "les avions décollent avec retard", mais au niveau national, 80% des agents sont non grévistes.

A l'aéroport de Lyon, qui a été le plus touché par le mouvement national, tous les vols devaient être assurés mercredi, selon la direction de l'aéroport, qui recourt à des sociétés de sûreté appelées en renfort.

Pas de grève à Nice

A Nice (sud-est), les syndicats d'agents de sûreté de cet aéroport, le troisième du pays, avaient voté à l'unanimité pour une grève à partir de mercredi.

Mais en dépit de cet appel, les agents ont pris normalement leur poste, ne suscitant dans l'immédiat aucune perturbation, a indiqué, peu avant 07h00, la préfecture des Alpes-Maritimes.

Le ministre chargé des Transports, Thierry Mariani, a jugé qu'il fallait "une solution dans les heures à venir" pour que les passagers des aéroports touchés par la grève puissent décoller.

Mardi, le gouvernement avait menacé de réquisitionner des policiers pour qu'ils assurent la sécurité et les fouilles des bagages dans les aéroports à la place des agents de sécurité.

Les syndicats des entreprises de sûreté, qui emploient 10.000 salariés, réclament l'ouverture de négociations sur les conditions de travail et les salaires.