France: deux jeunes jihadistes arrêtées avant de rejoindre la Syrie

Deux jeunes filles de 15 et 17 ont été arrêtées par la police à Tarbes, dans le Hautes-Pyrénées et à Lyon. Elles avaient prévu de se rendre en Syrie pour mener le jihad.
07 août 2015, 14:07
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Selon les estimations du gouvernement, 900 Français sont impliqués dans les filières syriennes. A mi-juillet, 7 mineurs français combattaient en Syrie.

Deux jeunes filles de 15 et 17 ans ont été mises en examen jeudi en France pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Selon la radio RTL, elles s'apprêtaient à rejoindre la Syrie pour y mener le jihad.

Les deux adolescentes avaient été placées en garde à vue mardi matin à Tarbes (Hautes-Pyrénées) et Lyon (Rhône), puis présentées jeudi matin à des juges dans le cadre d'une enquête diligentée par le parquet de Paris. Elles ont été placées sous contrôle judiciaire, a-t-on précisé sans donner davantage de détails.

Le gouvernement a présenté début juillet un projet de loi. Le texte renforcerait la lutte contre le terrorisme pour faire face à la menace représentée par la présence de nombreux jihadistes français et européens en Syrie et en Irak. Selon le rapporteur du projet de loi à l'Assemblée, Sébastien Pietrasanta, 900 Français sont impliqués dans les filières syriennes.

A la mi-juillet, a-t-il précisé, 343 Français combattaient en Syrie, dont sept mineurs et une cinquantaine de femmes. Plus de 150 personnes étaient en transit, 172 étaient reparties de Syrie, dont une centaine sont rentrées en France. Trente-trois de ces combattants ont été tués.