France – Présidentielle: premier meeting du candidat d’extrême droite Eric Zemmour

Agitant des drapeaux français, criant «Zemmour président !», des milliers de personnes se sont rassemblées en région parisienne pour le premier meeting du nouveau candidat d’extrême droite à la présidentielle, Eric Zemmour. L’ambiance s’électrisait au fur et à mesure de l’attente de l’arrivée de l’ancien éditorialiste.
05 déc. 2021, 18:13
/ Màj. le 05 déc. 2021 à 18:38
Des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche en région parisienne.

Agitant des drapeaux français, criant «Zemmour président !», des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche en région parisienne pour le premier meeting du nouveau candidat d’extrême droite à la présidentielle, Eric Zemmour.

A lire aussi: France: Eric Zemmour annonce sa candidature à l’élection présidentielle

L’ambiance s’électrisait au fur et à mesure de l’attente de l’arrivée du candidat, devant 13’000 personnes réunies, selon les organisateurs, dans l’immense hall du Parc des Expositions de Villepinte, dans le nord de Paris, où 15’000 partisans étaient espérés. Quelque minutes avant le discours du candidat, toutes les chaises des quelque 12’000 installées dans l’immense hall n’étaient pas occupées.

Journalistes hués

Un clip d’une vingtaine de minutes retraçant les derniers mois de la tournée littéraire d’Eric Zemmour et de ses principales déclarations était projeté avant l’arrivée du candidat. Des journalistes d’une émission télévisée connue pour son ton acerbe et ironique ont été hués par le public.

Un important dispositif de sécurité a été déployé aux abords du lieu du meeting, et plus d’une centaine de manifestants anti-Zemmour, protestant contre «le racisme, le négationnisme, l’homophobie» du candidat ont été dispersés par les forces de l’ordre.

«Sauver la France»

Eric Zemmour, ancien éditorialiste télévisuel de 63 ans, s’est jeté dans la course à la présidentielle après des mois de faux suspense, affirmant vouloir «sauver la France» et ses valeurs menacées selon lui par l’immigration et l’islam.