Funérailles: les cendres de Fidel Castro sont arrivées à Santiago

Après trois jours de voyage, le convoi transportant les cendres de l'ex-président cubain Fidel Castro est arrivé à la mi-journée à Santiago, au pied des montagnes de la Sierra Maestra. L'enterrement aura lieu dimanche.
03 déc. 2016, 21:18
/ Màj. le 03 déc. 2016 à 21:35
La caravane a paradé pendant plusieurs heures dans les principales artères de la cité portuaire.

Les cendres de Fidel Castro ont bouclé samedi leur traversée de Cuba dans la ville-berceau de sa révolution, Santiago. La journée a été marquée par une grande cérémonie d'hommage avant des funérailles prévues dimanche.

Après trois jours de voyage, le convoi transportant les cendres contenues dans un coffre de cèdre enveloppé d'un drapeau cubain est arrivé à la mi-journée dans la deuxième ville du pays, au pied des montagnes de la Sierra Maestra.

La caravane a paradé pendant plusieurs heures dans les principales artères de la ville, le long desquelles se sont massés des dizaines de milliers de Cubains venus scander "Je suis Fidel ! Je suis Fidel !" malgré une forte chaleur. Dans la soirée, Raul Castro, qui a succédé à son frère en 2006, devait prononcer un discours très attendu devant des centaines de milliers d'habitants de la ville portuaire.

 

 

Funérailles privées

Une poignée de dirigeants étrangers, principalement latinos et africains, doivent assister à ces hommages. La ministre française de l'Ecologie Ségolène Royal et la légende du football argentin Diego Maradona, proche de Fidel Castro, seront également présents.

Dimanche, les restes de l'ex-président décédé il y a une semaine à 90 ans seront enterrés au cimetière de Santa Ifigenia de Santiago, à côté du mausolée de José Marti, le héros de l'indépendance de Cuba. Depuis plusieurs jours la nécropole est fermée aux visiteurs et des ouvriers s'y affairaient jusqu'à vendredi soir, a-t-on constaté.

Ces funérailles, présentées comme "privées" par les autorités, se tiendront à l'abri des médias étrangers. Elles scelleront la fin du deuil national de neuf jours décrété après le décès de Fidel Castro.

par Quentin Fallet