Grande-Bretagne: 75 tours jugées dangereuses

Après inspection, pas moins de 75 tours d'habitations britanniques ont été jugées non conformes aux normes anti-incendie. Le 14 juin, le feu avait embrasé la Grenfell Tower de Londres et provoqué la morts de 79 personnes.
26 juin 2017, 23:09
/ Màj. le 26 juin 2017 à 23:12
Ce lundi, la tour de Bray à Londres a été évacuée à cause des portes incendiaires problématiques.

Septante-cinq hauts immeubles britanniques ont été après inspection jugés non conformes aux normes anti-incendie, lors de contrôles effectués dans la foulée de la catastrophe de Grenfell Tower, a annoncé lundi le secrétaire d'Etat aux Communautés et aux Collectivités locales, Sajid Javid. Un incendie a fait 79 morts le 14 juin dans cet édifice de Londres.

Six cents tours d'habitation sont actuellement en cours d'inspection.

D'après les enquêteurs chargés d'établir les causes de l'incendie de la tour Grenfell, le feu a pris dans un réfrigérateur et s'est propagé rapidement en raison de la nature des revêtements extérieurs de l'immeuble.

L'entreprise américaine Arconic a annoncé lundi dans ce contexte l'arrêt de la vente, pour usage dans les immeubles en hauteur, du revêtement impliqué dans l'incendie de la tour Grenfell.