Grande-Bretagne: homme politique accusé à tort indemnisé

ITV va indemniser l'ancien trésorier du Parti conservateur de l'ère Thatcher après avoir mêlé à tort son nom à un scandale de pédophilie.
06 août 2015, 15:11
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
epa02117717 A handout photograph released by Independent Television on 14 April 2010 showing the studios of Granada television where the televised First Election Debate between the three British political party leaders, Labour's Gordon Brown, Conservative's David Cameron and Liberal's Nick Clegg are to be held in ITV?s television studios in Manchester, north west England on 15 April 2010. The historic first ever prime ministerial televised debate, between the leaders of the three biggest political parties, will be broadcast live from ITV?s North West base on the evening of 15 April 2010.  EPA/ROB EVANS / INDEPENDENT TELVISION - ITV / HANDOUT ITV COPYRIGHT NO SALES NO ARCHIVES  EPA/ROB EVANS / INDEPENDENT TELVISION - ITV / HANDOUT ITV COPYRIGHT NO SALES NO ARCHIVES

La chaîne de télévision ITV a annoncé jeudi qu'elle allait verser près de 187 000 francs d'indemnisations à un ancien responsable politique britannique, une semaine après un accord similaire conclu par la BBC. Elle avait mêlé à tort son nom à un scandale de pédophilie.

"ITV et Phillip Schofield", un des présentateurs de la chaîne privée, "sont parvenus à un accord avec Lord McAlpine" pour mettre fin aux poursuites qu'il a intentées, a indiqué ITV dans un communiqué.

ITV et Phillip Schofield présentent "leurs excuses les plus complètes" à l'ancien trésorier du Parti conservateur de l'ère Thatcher, auquel vont être versés " quelque 186'300 francs de dommages", plus les frais de justice, précise le communiqué.

L'affaire a commencé début novembre avec une émission de la BBC où une victime d'abus sexuels a incriminé Alistair McAlpine. Ce dernier n'avait pas été nommément cité, mais internet s'en était chargé, avant que le témoin ne se rétracte.

Autre mesure attendue

Quelques jours plus tard, le présentateur de ITV a communiqué au Premier ministre David Cameron, en direct lors d'une émission, une liste de noms de conservateurs soupçonnés sur internet d'avoir fait subir des sévices sexuels à des enfants. Une partie de la liste a été brièvement visible par les téléspectateurs.

La semaine dernière, la BBC avait déjà annoncé le versement de 280 000 francs de dommages à l'ancien trésorier qui a annoncé son intention de parvenir à des règlements similaires avec ceux qui l'ont "diffamé sur Twitter".

"Nous avions à nous occuper des deux actions principales, la BBC et ITV. Nous allons maintenant passer aux tweets", a précisé son avocat sur la BBC, écartant l'idée que son client se contenterait de simples excuses.

"Il y aura des dommages qui seront payés et des frais de justice", a-t-il averti. Alistair McAlpine a toutefois fait part de son intention de reverser cet argent à une institution caritative.