Greenpeace veut empêcher Shell de forer en Arctique

Des militants de Greenpeace se sont introduits jeudi matin dans les locaux de Shell France, à Colombes dans les Hauts-de-Seine. Ils protestent contre un projet de forage pétrolier en eau profonde dans l'Arctique.
06 août 2015, 10:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Une marée noire dans cet environnement fragile serait un désastre.

"Dans quelques semaines, Shell commencera ses forages en Arctique. Une marée noire dans cet environnement fragile serait un désastre. Les dangers de l'exploitation pétrolière en Arctique sont immenses", annonce Greenpeace dans un communiqué.

D'autres actions ont été menées par Greenpeace contre le groupe anglo-néerlandais depuis le début de la semaine en Suède, en Suisse, au Royaume-Uni, au Danemark et en Argentine, notamment.
 
Une dizaine de militants ont occupé les locaux de Shell France tandis que d'autres, déguisés en ours polaires, installaient un simulacre de sanctuaire avec de la neige artificielle.
 
"Stop Shell" et "Bas les pattes" proclamaient des banderoles déployées dans le locaux et diffusées en direct sur le site internet de Greenpeace.
 
"Bas les pattes! C'est le message que les quelque 950'000 citoyens mobilisés sur cette campagne dans une pétition veulent transmettre à Shell", a expliqué sur i]Télé Anne Valette, chargée de campagne climat énergie à Greenpeace France.