Grenoble: 7 des 8 suspects qui ont lynché à mort deux jeunes écroués

Le parquet de Grenoble a mis en examen pour "assassinats" sept des huit suspects qui avaient lynché à mort deux jeunes dans la banlieue grenobloise.
06 août 2015, 14:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Une marche blanche pour les deux tués par les sept jeunes, a réuni 10'000 personnes mardi à Grenoble.

Sept des huit suspects présentés aux juges d'instruction français après le lynchage qui a coûté la vie à deux jeunes dans la banlieue de Grenoble (centre-est) ont été mis en examen pour "assassinats". Ils ont été placés en détention provisoire, a-t-on appris jeudi auprès du parquet.

Le sort du huitième suspect, qui devait être présenté aux juges dans la nuit, restait indéterminé, a-t-on appris de même source. Le parquet avait requis des mandats de dépôt pour l'ensemble des personnes déférées. Le procureur avait estimé que les suspects avaient "des attaches à l'étranger" et pouvaient donc s'enfuir.

Sur les 12 personnes en garde à vue mercredi matin, quatre avaient été relâchées car "il n'y avait pas de charges suffisantes" contre eux ou "parce que des éléments nous permettent d'affirmer qu'ils n'étaient pas sur place au moment des faits", avait précisé le procureur. Les huit autres avaient été présentées aux trois juges d'instruction saisis de l'affaire.

Lors de cette rixe mortelle, avec usage de couteaux, manches de pioche, bâtons ou encore marteau, Kevin, étudiant, et Sofiane, éducateur, âgés de 21 ans, ont reçu plusieurs coups de couteau, "sept à huit" pour Kevin, et "une trentaine" pour son ami Sofiane.

Ce crime a suscité une forte émotion en France. Lundi, le président François Hollande s'était rendu dans le quartier en cause, dénommé la Villeneuve, où il s'était entretenu avec la mère d'une des deux victimes. Une marche blanche "à la mémoire de Kevin et Sofiane" a rassemblé mardi après-midi près de 10'000 personnes. Les obsèques des deux victimes ont eu lieu mercredi après-midi à la mosquée d'Echirolles, la commune où s'est produit le drame.